La France et ses ex-colonies à Ouagadougou

Quelques faits saillants du (dis)cours Ouagalais de Mr.Macron :

Je suis d’une génération où on ne vient pas dire à l’Afrique ce qu’elle doit faire

Voyons ça …
1) La libération de la femme :
Nous devons former tout le monde et éduquer tout le monde. Nous devons avoir des jeunes femmes libres.
Je veux partout en Afrique qu’une jeune fille puisse avoir le choix, de ne pas être mariée à 13 ans et de faire des enfants. Qu’elle ait le choix de continuer ses études si elle le veut.
2) La culture :
L’histoire de l’Afrique ne peut pas être seulement écrite par des spécialistes européens de l’Afrique.
3) Les migrants :
Qui sont les trafiquants ? Ce sont les Africains mon ami ! Arrêtez de dire que le problème c’est l’autre ! Présentez-moi un passeur belge, français, allemand ou que sais-je encore ! Vous n’en trouverez pas !
4) Sur la monnaie
Le franc CFA n’a plus le bon périmètre (notamment avec la présence du Nigeria). Mais je sais que ça donne de la stabilité monétaire. Il ne faut pas avoir une approche bêtement anti-impérialiste
La France n’est pas le maître mais le garant du franc CFA. Elle n’oblige aucun État à faire partir de la zone CFA.
5) Mais des vérités, qu’il ne suffit pas d’énoncer, mais de respecter :
« Marchons ensemble sur le chemin que l’Afrique aura choisi (…). Parce que c’est vous qui connaissez la route»
Pas en donneur de leçon, avez-vous dit ?
Il semble que l’Afrique – de l’Ouest et francophone particulièrement – est besoin d’entendre cette franchise, presque condescendante. Nos dirigeants d’un autre âge, se prémunissant de toutes critiques par le droit d’aînesse ou par le mutisme de la pauvreté a besoin de cette onde de choc. Un jeune qui leur parle vrai, parce que, les jeunes, chez eux … ils les musellent !
L’ultime fait saillant, lorsque la climatisation de amphithéâtre ne fonctionne pas :
« Ce n’est pas à moi de réparer votre électricité c’est à votre président”

Malors, quand la salle se lance, à gorge déployer dans le chant de la marseillaise … c’est a se demander : De quel changement parle t-on ? Les pays Africains francophones pourront (veulent)-ils réellement, s’affranchir de la Françafrique ?

La tête engourdie par tant de palissades, nous conclurons – simplement – comme ca …

L’Afrique réelle – pas celle des chefs d’État et des élites incrustées au pouvoir – n’attend rien de la France

Publicités

Commentez, Partagez, Aimez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close