Half Of a Yellow Sun

Avec cette première oeuvre cinématographique, le romancier et dramaturge nigérian, Biyi Bandele, confirme qu’il compte en effet plus d’une corde à son arc. Le film porte à l’écran le roman du même nom « Half of a Yellow Sun, » de la brillante Chimamanda Ngozi Adichie, qui narre l’histoire de deux soeurs, Olanna et Kainene, en pleine guerre du Biafra. Afrique post-coloniale, amour, drame, musique et couleur, tout y est. Si le contenu du film subit quelques diatribes, portant notamment sur la simplification des 448 pages du bouquin, la force et la qualité des images, ainsi que l’exactitude chronologique sont indubitables. Enfin, un casting enviable, réunissant Chiwetel Ejiofor (12 Years A Slave), Thandie Newton ( The Pursuit of Happyness) et Genevieve Nnaji (Meilleure actrice dans un rôle principale du African Movie Academy Awards-2005), prouve que les productions africaines peuvent être de qualité et s’exporté.

Publicités

Commentez, Partagez, Aimez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s