Forum Investir en Côte d’Ivoire 2014

«Un nouveau miracle économique, après celui des années 70-80, est envisageable» Daniel Kablan Duncan, premier ministre ivoirien.

C’est sur ces mots que s’ouvrait ce matin le forum investir en Côte d’Ivoire à l’Hôtel Ivoire situé dans le disctrict de Cocody à Abidjan. Une réunion d’opérateurs économiques publiques et privés dans le but non seulement de rétablir le lien de confiance entre la Côte d’Ivoire et ses investisseurs, mais surtout d’afficher fièrement les résultats de croissance que connait le pays depuis sa sortie de crise. En effet, le gouvernement a mis un point d’honneur à l’insertion ou du moins la ré-insertion de la Côte d’Ivoire dans l’arène économique mondiale.

Le forum est sensé comptabiliser 3000 personnes en provenance de 113 pays. Il s’agira de présenter les différentes opportunités d’affaire qu’offre la Côte d’Ivoire à ses potentiels investisseurs nationaux, régionaux et internationaux. Le pays est donc présenté comme une clé d’accès à un marché ouest africain, vaste et en expansion de 300 millions d’habitants. Avec sa position stratégique, ses ressources humaines et matérielles, la Côte d’Ivoire se présente comme un acteur indispensable dans l’économie régionale. En effet, le PIB du pays représente 40% de celui de l’Union économique et monétaire l’Afrique de l’Ouest (UEMOA) dont elle fait partie. Il va donc sans dire que l’intégration du marché ivoirien ouvre aux opérateurs économique un accès privilégier au marché régional.

Toutefois, il convient de relever certaines difficultés auxquelles fait face le pays qui risque de miner sérieusement la stabilité de l’économie.

Le chantier de la réconciliation

Malgré les efforts du gouvernement dans le sens de l’apaisement de la vie politique, il subsiste des lésions non encore refermées. Le pays sort d’une crise politique de dix ans, aggravée par le conflit post-électoral de 2010-2011. Le dialogue politique est rompu entre le parti au pouvoir et l’opposition. Cette tension au niveau de l’élite ne manque pas de transparaitre dans le climat social. Même s’il est vrai que l’heure est à l’apaisement, force est de constater que le projet de réconciliation nationale est semé d’embuches. Comment prétendre à une stabilité durable et au développement réel du pays s’il subsiste autant de déchirures dans la société?

Le problème de la corruption

La corruption est un fléau qui ronge la plupart des pays en développement et particulièrement la Côte d’Ivoire. La crise ivoirienne, selon plusieurs études, a eu un impact significatif sur la proportion de la corruption dans la société. Plus encore, la corruption s’est institutionnalisée horizontalement, à savoir dans tous les niveaux de l’administration et verticalement c’est à dire dans tous les domaines et secteurs d’activités. Le problème de la gestion des finances publiques (manque de transparence) peut décourager les investissements dans le pays. Une lutte anti-corruption est menée par le gouvernement Ouattara depuis son accession au pouvoir. Il s’agira maintenant de convaincre les opérateurs présents au Forum ICI 2014 que la société ivoirienne est prête pour une véritable transition économique et politique.

Aïssatou Dosso

Publicités

Commentez, Partagez, Aimez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s