Bouteflika tiendra t-il jusqu’à l’élection d’avril 2014?

«Ma chanson n’est pas un manque de respect, explique le jeune homme, je ne dis pas au président de dégager mais d’aller se reposer» Anes Tina.

Le secrétaire général du FLN, Amar Saadani a déclaré que l’actuel président A.Bouteflika serait candidat à sa propre succession pour l’élection présidentielle du 27 avril 2014, sans que l’intéressé ne l’annonce officiellement. Victime d’un AVC (Accident Vasculaire Cardiaque) le 27 avril 2013, A.Bouteflika (76 ans) avait du être évacué d’urgence à l’hôpital militaire du Val de grâce en France. Son hospitalisation durera 4 mois, au bout desquels Abdelaziz Bouteflika rentra dans son pays très affaibli. Durant cette période d’hospitalisation, toute l’Algérie retenait son souffle et certaines voix appelaient à déclarer la vacance du pouvoir au vue de l’état de santé du président qui le mettait dans une incapacité d’exercice de fait.

Un pays sans chef. Depuis son retour d’hospitalisation le 16 juillet 2013 à ce jour, le président Abdelaziz Bouteflika n’a convoqué que 2 conseils des ministres durant toute l’année 2013. De plus, rares sont ses apparitions télévisées qui pour la plupart font l’objet de grossiers montages pour ne pas laisser transparaître le réel état de santé du président aux yeux du peuple algérien. Fragilisé par sa santé, Abdelaziz Bouteflika doit se résoudre à ne plus être au devant de l’exécutif algérien. Le dernier conseil des ministres du 30 décembre 2013 a été marqué par la mise en place d’un important dispositif médical pour permettre au président Abdelaziz Bouteflika d’y assister. Durant ce conseil des ministres, interdiction était faite aux ministres d’approcher le président et de lui adresser la parole afin d’éviter tout risque d’infection. Cette scène en dit long sur l’état de santé actuel du président algérien.

Un 4ème mandat Contre toute vraisemblance, tout porte à croire que Abdelaziz Bouteflika portera haut les couleurs de son parti le FLN aux prochaines élections présidentielles du 27 Avril 2014. Soit un an jour pour jour après son AVC (Accident Vasculaire Cardiaque) qui lui a valu 4 mois d’hospitalisation. Reste que l’intéressé ne s’est toujours pas encore prononcé sur sa candidature. Après 15 années passées à la tête de l’exécutif algérien, et vu l’état de santé actuel du président Bouteflika, tous les indicateurs laissent à penser que le président algérien devrait judicieusement se retirer de la vie politique algérienne. Cependant ses partisans du FLN ne l’entendent pas de cette oreille.

À 3 mois du scrutin présidentiel, l’on se demande si Abdelaziz Bouteflika est toujours en mesure d’exercer ses fonctions de président et de terminer son mandat avant de penser envisager une seule fois, que ce dernier puisse briguer un 4ème mandat.

Django Percy

Publicités

Commentez, Partagez, Aimez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s