Madagascar: Un nouveau président et une réintégration dans le club selecte de l’UA

Madag

Vendredi 24 janvier, Madagascar se dotait officiellement d’un nouveau président à l’issue de l’investiture de Hery Rajaonarimampianina, élu au second tour avec 53,49% des voix. Cette élection est une étape jugée importante pour sortir de la crise dans laquelle est plongée le pays depuis la destitution en 2009 du président Ravalomanana.

Le nouveau président a immédiatement appelé ses concitoyens a «tourner la page» aux cinq années de crise politique, économique et sociale qui ont secoués le pays. Depuis 2009, le pays s’est trouvé particulièrement isolé a plusieurs niveaux. Au niveau économique, les investisseurs étrangers et l’aide internationale ont désertés le pays entrainant une paupérisation significative de la société. Au niveau politique, Madagascar avait été suspendu de l’organisation panafricaine (UA) en raison du coup de force de mars 2009 qui a destitué le président Marc Ravalomanana en faveur de Andry Rajoelina. L’UA avait également gelé les avoirs du président sortant ainsi que ceux de 108 personnalités de son camp en plus d’une interdiction de voyager à leur égard.

À l’issue de la première journée du 20ème sommet de l’Union africaine a Addis Abeba ce lundi, Madagascar est de retour sur la scène politique africaine après une décision du Conseil de la paix et de la sécurité de l’UA en faveur de la levée des sanctions qui pèsent sur le pays depuis 2010.

 Défis pour le nouveau Président

 Multiples sont les défis du nouveau président d’un État effondré économiquement et socialement. En plus de l’urgence de la situation économique du pays et des besoins de la société, il y a la stabilisation de la vie politique. Cependant, le président élu semble avoir les mains liées par son affiliation au président sortant. En effet, Hery Rajaonarimampianina a mené le ministère des finances du pays sous le gouvernement précédent. «Un scénario à la Poutine» n’est pas impossible. La pression de la communauté internationale ont contraint les deux protagonnistes de 2009 a soustraire leur candidature à la présidence. Andry Rajoelina s’est donc aligné derrière son candidat, qui pourrait au moment de la mise en place du gouvernement lui être redevable.

Aïssatou Dosso

Publicités

Commentez, Partagez, Aimez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s